il y a

Il y a là, la peinture des oiseaux, l’envergure qui lutte contre le vent.
Il y a là, les bordures, les distances
Ton allure quand tu marches juste devant.

Il y a là, les fissures fermées, les serrures
Comme envolé le cerf-volant.
Il y a là, la littérature, le manque d’élan, l’inertie, le mouvement.

Parfois on regarde les choses telles qu’elles sont
En se demandant pourquoi.
Parfois on les regarde telles qu’elles pourraient être
En se disant “pourquoi pas”.

Il y a la la la, si l’on prenait le temps, si l’on prenait le temps.
Il y a là, la littérature, le manque d’élan, l’inertie, le mouvement.

Parfois on regarde les choses telles qu’elles sont
En se demandant pourquoi.
Parfois on les regarde telles qu’elles pourraient être
En se disant “pourquoi pas”.

Il y a là, les mystères, le silence ou la mer qui lutte contre l’temps.
Il y a là, les bordures, les distances
Ton allure quand tu marches juste devant.
Il y a là, les murmures, un soupir, l’aventure
Comment mener le cerf-volant.
Il y a là, la littérature, le manque d’élan, l’inertie, le mouvement.

Parfois on regarde les choses telles qu’elles sont
En se demandant pourquoi.
Parfois on les regarde telles qu’elles pourraient être
En se disant “pourquoi pas”.
Parfois on regarde les choses telles qu’elles sont
En se demandant pourquoi.
Parfois on les regarde telles qu’elles pourraient être
En se disant “pourquoi pas”.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: